Skip to main content

La Halte du Cœur sera prochainement à Lalleu pour apporter son aide alimentaire !

La Halte du Cœur poursuit son développement pour redistribuer des invendus des industriels agroalimentaires aux personnes en situation de précarité.

Jusqu’ici, La Halte du Cœur comptait 23 lieux de distribution dans 8 départements. Aujourd’hui, c’est avec une grande satisfaction que l’association comptabilise 24 lieux de distributions dans 9 départements.

La dernière ouverture en date est celle de Lalleu dans le département d’Ille-et-Vilaine, très prochainement.

Deux nouveaux lieux de distribution en ce mois de Décembre.

La Halte du Cœur ouvre ce mois-ci deux nouveaux lieux de distribution pour apporter son aide alimentaire aux personnes en situation de précarité en zones rurales.

Saint-Symphorien et Beaumont-Louestault sont les nouvelles communes qui accueillent ce mois-ci les camions de la Halte du Cœur.

La Halte du Cœur a désormais 28 lieux de distribution en Pays de Loire et départements limitrophes.

Afin de faciliter l’accès à l’aide alimentaire que nous proposons, nous avons travaillé sur l’ouverture de deux nouveaux lieux de distribution. L’un se situe près du Mans, à Saint-Symphorien, dans la Sarthe, département dans lequel nous intervenons déjà au Lude et à Téloché. L’autre lieu de distribution de nos colis alimentaires est à Beaumont-Louestault, qui se situe près de Tours, dans le département d’Indre-et-Loire où nous garons déjà notre camion de la Halte du Cœur dans la commune de Sainte-Maure-de-Touraine.

Ce sont désormais de nouveaux bénéficiaires qui pourront se rendre sur ces lieux de distribution pour recevoir le colis alimentaire composé de denrées issues de dons de nos partenaires agroalimentaires basés sur le Grand Ouest.

Ce sont également de nouvelles équipes de bénévoles qu’il a fallu composer pour participer à la distribution car ils épaulent le chauffeur en organisant les cartons qui seront remis aux bénéficiaires. Certains bénévoles sont aussi missionnés pour aider les bénéficiaires à porter les cartons volumineux jusqu’à leur véhicule.

C’est grâce à l’accord et au soutien des municipalités et des services sociaux locaux que nous avons pu établir un planning de passage pour les distributions de colis alimentaires grâce à des parkings qui nous sont mis à disposition.

L’ouverture de ces deux nouveaux lieux représente pour la Halte du Cœur la possibilité d’accompagner encore plus de personnes en situation de précarité à travers notre aide alimentaire. Cela permet aux bénéficiaires de réaliser un trajet moins long pour se rendre au lieu de distribution et pour nous de toucher plus de personnes qui pourraient prétendre à notre aide alimentaire.

2023 commence avec l’ouverture d’un nouveau lieu de distribution

La commune bretonne de Redon, en Ille-et-Vilaine, est le dernier lieu de distribution ouvert par la Halte du Cœur.

Ce jeudi 5 janvier 2023 fut marqué par la première distribution de notre aide alimentaire à Redon. 35 colis alimentaire ont pu être distribués pour cette première, sous un doux soleil d’hiver. Cette nouvelle ouverture a pu se faire grâce au soutien des élus et services sociaux de la commune redonnaise et à la mise à disposition d’un lieu de stationnement pour notre camion.

A raison d’une fois par mois pour le moment, les chauffeurs de la Halte du Cœur se rendront dans cette commune de Bretagne pour distribuer les denrées alimentaires aux bénéficiaires redonnais et des communes rurales alentours.

A cette occasion, nous avons eu la chance de compter parmi nous une élue à l’action sociale de la commune de Redon, venue nous accueillir et découvrir notre fonctionnement pour le moins atypique. A ce jour, la Halte du Cœur se rend sur 28 lieux de distributions dans la Région Pays de la Loire et ses départements limitrophes pour apporter, comme toujours, une aide alimentaire au plus proche des personnes en situation de précarité situées en zones rurales.

Nous avons également eu l’opportunité de rencontrer des journalistes de Ouest-France et de TV Rennes qui ont pu couvrir cet événements.

Merci pour cette belle mise en lumière !

Nouvelle opération « une Halte pour Soi » en 2023.

En 2022, nous avons eu la chance d’être soutenus par Créavenir Anjou dans le cadre de notre projet d’interventions de socio esthéticiennes professionnelles sur les lieux de distribution.

En septembre 2023, autour de la thématique mensuelle de l’estime de soi, les animateurs sociaux de la Halte du Cœur travailleront avec des socio esthéticiennes pour « Une Halte pour Soi » auprès de nos bénéficiaires. Un moment suspendu, le temps de la distribution de notre aide alimentaire pour que les personnes qui bénéficient de l’accompagnement de notre association puissent profiter d’un soin.

Une manucure, un massage, un soin du visage,… autant de prestations que nous pourrons proposer aux bénéficiaires et qui seront menées par des professionnelles du soin esthétique. Tout cela grâce au soutien financier du Crédit Mutuel Anjou dans le cadre de Créavenir Anjou.

La soutenance de ce projet nous a également permis de rencontrer des représentants de structures passionnés par des projets tous plus innovants les uns que les autres !

Merci à tous les membres du jury pour leur soutien.

Au micro de Radio Gâtine

Le camion de la Halte du Cœur à Parthenay, près de Poitiers, dans les Deux-Sèvres.

C’est par hasard qu’un journaliste du Courrier de l’Ouest a vu notre camion lors de la distribution de notre aide alimentaire à Parthenay, il nous a alors mis en relation avec Radio Gâtine pour que nous présentions notre action ! Voici le résultat :

Trois témoignages, trois visions de la Halte du Cœur ! Merci à Brenda, bénévole à Parthenay, à Ludivine, en service civique au sein du service animation sociale et Marianne, chargée de communication pour la Halte du Cœur.

Martigné Briand comme nouveau lieu de distribution

Cette semaine marque non seulement le grand retour de notre chauffeur Naguib mais aussi la première distribution à Martigné Briand.

Ce matin, un des camions de la Halte du Cœur s’est garé à Martigné Briand, en Maine-et-Loire, sur le territoire de Terranjou, pour sa première distribution dans cette commune. Accompagné par le service animation sociale qui a proposé aux enfants un petit bricolage sur le thème de la Saint Valentin, toutes les conditions étaient réunies pour réaliser une belle distribution.

Nous remercions la municipalité de nous mettre à disposition cet espace pour nos passages, deux fois par mois, pour la distribution des colis alimentaires auprès de nos bénéficiaires que nous accompagnions déjà à Notre Dame d’Allençon.

En raison de travaux, la commune de Notre Dame d’Allençon n’était plus en mesure de nous proposer d’espace pour accueillir nos véhicules. Notre service d’accompagnement des bénéficiaires a donc contacté tous les bénéficiaires pour les informer de ce changement de lieu de distribution vers Martigné Briand ou le lieu de distribution le plus proche de leur domicile.

Mai : Le mois de l’Emploi au service animation sociale

Retour sur les animations sociales du mois de mai qui furent riches en rencontres avec les acteurs professionnels du monde de l’emploi et de la formation.

Le mois de mai est souvent consacré à la thématique de l’emploi et de la formation au sein du service d’animation sociale. L’occasion de permettre à des acteurs de l’emploi et de la formation d’aller vers le public de notre aide alimentaire.

Une façon originale, hors les murs, de rencontrer des professionnels, de se questionner sur son avenir de formation, sa réorientation professionnelle et de découvrir des structures à l’écoute de ses problématiques d’emploi.

Nous avons eu la chance d’accueillir des structures telles que AIM, les Missions Locales de Beaupréau ou de Nord Vienne, Forma.Clé, Retravailler dans l’Ouest, ElioReso, Tremplin Solidaire, A2i,… autant de professionnels à l’écoute et qui ont répondu présents pour participer à cet exercice différent.

Grâce à l’appui de ces acteurs, le service d’animation sociale a pu réaliser 51 animations au cours du mois de mai dont 28 en présence d’intervenants extérieurs.

l’aide alimentaire fait une Halte à Allonnes

Depuis septembre 2023, à Allonnes, le camion de la Halte du Cœur se rend sur un parking mis à disposition par la commune pour apporter ses colis alimentaires à des personnes en situation de précarité.

Présentation de l’association La Halte du Cœur

Depuis 1986, la Halte du Cœur apporte une aide alimentaire participative de qualité aux populations rurales en situation de précarité.

Notre association loi 1901 reconnue d’intérêt général est animée par des salariés et des bénévoles qui, chaque jour, défendent l’idée selon laquelle il est possible de bien manger en gardant sa dignité.

La Halte du Cœur c’est aussi un réseau de partenaires agroalimentaires et agricoles qui s’engagent sur le plan sociétal et environnemental en luttant contre le gaspillage alimentaire et en soutenant la vie associative locale.

La Halte du Cœur en quelques chiffres, c’est :

Un siège social basé à Beaupréau-en-Mauges où travaillent 25 salariés épaulés de 350 bénévoles répartis sur les différents lieux de distribution.

Une aide alimentaire apportée à 3 300 familles par mois, soit l’équivalent de 7 millions de repas redistribués par an.

80 distributions de colis alimentaires par mois répartis sur 28 lieux en Pays de La Loire et départements limitrophes.

Un service d’animation sociale qui se déploie sur les lieux de distribution pour offrir un soutien aux bénéficiaires.

L’aide alimentaire proposée

Notre aide alimentaire se présente sous la forme d’un colis composé de façon à se rapprocher au maximum d’un caddie de courses classique. Les bénéficiaires y trouvent des fruits et légumes, produits laitiers, produits secs type viennoiseries et épicerie, produits frais et produits congelés.

Nous nous déplaçons 4 fois par mois à Allonnes, le mardi.

Comment bénéficier de notre aide alimentaire

Il suffit de demander un dossier d’inscription auprès de notre accueil par téléphone au 02 41 63 51 59 de 9h à 12h, par mail à l’adresse contact@halteducoeur.org. Après étude et acceptation du dossier sous conditions de ressources, les bénéficiaires peuvent retirer leurs colis alimentaires contre une participation financière de 50€ par colis.